Comment le respect et la politesse transparaissent dans vos écrits professionnels ?

Jan 24, 2019 Jacques Humeur

Politesse, respect, courtoisie, savoir-vivre, éducation, bonnes manières, civilité, bienséance… lequel de ces mots est selon vous l’intrus ? Lequel de ces mots vous parait totalement… « has been… ! » ? Tous ces mots sont bien français. Ils expriment l’éducation et le savoir être français. Révèlent-ils des comportements désuets ? Non, certainement pas. Et lorsqu’on écrit correctement, avec attention, en variant son style, en faisant attention aux fautes d’orthographe, on fait preuve de respect et de politesse !

A un moment où domine, dans de nombreux métiers, un vocabulaire qui mélange termes anglais, jargon et acronymes, n’est-il pas encore plus important de rédiger avec soin ? Quand l’invective s’invite dans les mails, quand l’agressivité s’exprime, alors que nous pouvons nous sentir dépassés par le train de l’innovation et du numérique, il est important de maîtriser la règle de l’accord du participe passé ou des verbes pronominaux.

Je ne connais pas de Français qui ne soit pas fier de sa culture et de son histoire. Certes, le monde a changé… mais il est construit sur notre passé. Impossible dans cet article de citer tous ceux qui ont contribué au rayonnement de notre belle langue ; quelques noms au passage : Balzac, Chateaubriand, Victor Hugo… Tous ceux qui ont fait rayonner notre culture ont contribué à faire aimer la France. Lorsque des étrangers visitent Paris, ils veulent voir la cathédrale Notre-Dame, certes pour l’édifice architectural, mais aussi parce que c’est le lieu central d’une œuvre de Victor Hugo, connue de par le monde.

Celui dont les écrits sont mal rédigés ou contiennent de nombreuses fautes d’orthographe explique notamment le manque de temps. Soit. Mais pensez à celui qui reçoit votre mail, votre note de synthèse ; ne perçoit-il pas un manque de sérieux, d’implication, de respect et de savoir vivre ? Autre excuse souvent avancée au cours des formations que nous animons : certains stagiaires trouvent que les règles sont trop compliquées, que plus personne ne les connait, et ne les respecte…

Petit parallèle avec le monde de l’entreprise, et d’un certain nombre de professions, sur l’importance de l’attention donnée au client. Tout est fait pour le rassurer sur le sérieux de l’entreprise. On souhaite lui montrer qu’on tient à lui et qu’on souhaite lui laisser une bonne image. Imaginez des grandes entreprises comme Air France, LVMH, Suez ou BNP Paribas dont la communication écrite ne serait pas maîtrisée. De même, quand un homme politique s’adresse par écrit à ses concitoyens, imaginez-vous qu’il puisse écrire en commettant des fautes d’orthographe et en ne respectant pas la syntaxe ? Si c’est correctement rédigé, cela semble normal ; n’est-ce pas aussi une marque de respect et de politesse ?

La communication écrite, qui s’impose aujourd’hui dans les échanges professionnels, est un bon moyen de se démarquer, et de démontrer sa compétence et sa valeur. Elle prouve également que vous êtes une personne qui connait les règles du savoir-vivre, et que vous maîtrisez les règles de la courtoisie et de la bienséance. Pensez-vous encore que la politesse exprimée au travers de vos écrits soit une notion… désuète ?

Comme d’autres organismes, dans les formations que nous proposons, nous constatons un attrait particulier pour la connaissance des règles de communication écrite : savoir rédiger un mail, être précis et synthétique dans ses comptes-rendus, éviter des fautes d’orthographe, tous ces savoir-faire renforcent l’image de qualité de l’entreprise et engagent le respect du collaborateur.

 

crédit photo : freepik

Related Posts

Sorry, the comment form is closed at this time.

velit, dolor elit. tempus Aenean dolor. Aliquam tristique eget pulvinar